hochhaus1.jpgschrebergarten2.jpgschrebergarten3.jpgbank1.jpgallee1.jpg

Vendredi 21 juin

Vendredi 21 juin 2019 sur le campus de la FHNW à Muttenz, Hofackerstrasse 30

08.45 - 09.15 Inscription, café et information
                        Ateliers en A et A/F mixtes (traduction consécutive)
09.15 - 12.30

Ateliers (30 minutes de pause)

12.30 - 13.30

Déjeuner

13.30 - 15.00

De l’usage de l’échange transfrontalier pour les professionnels et les  acteurs locaux des quartiers populaire
Prof. Dr. Martin Becker, Katholische Hochschule Freiburg, Jutta Guhl, lic. phil., Fachhochschule Nordwestschweiz FHNW Muttenz, et Prof. Dr. Bruno Michon, Ecole Supérieure Européenne de l’Intervention  Sociale (ESEIS), Strasbourg

15.00 - 15.15

Conclusion et perspectives avec les « Flying Reporters »

À partir de  15.15

Conclusion informelle

WS1 Entre tendances à la ségrégation et stratégies de mixité sociale (A/F)
A l’aide de trois contributions, le workshop traite de la question des conséquences d’une structure sociale unique sur les quartiers, sur les personnes qui y vivent et sur le vivre-ensemble, et des effets des différentes
politiques de « mixité sociale » concernant l’intégration sociale, la cohabitation et la stigmatisation.
Animation
Maurice Blanc, Professeur émérite en sociologie de la ville, Université
de Strasbourg et Jutta Guhl, lic. phil., Institut Sozialplanung, Organisationaler
Wandel und Stadtentwicklung ISOS, Hochschule für Soziale Arbeit FHNW
Contributions
  • Zwischen Marginalisierung und Resilienz: Nachbarschaften von Grossüberbauungen aus den 1960er und 1970er Jahren
    Dr. Eveline Althaus, wissenschaftliche Projektleiterin, ETH Wohnforum, ETH Zürich
  • Das Programm «Wohnraumakquise durch Kooperation» als De-Labeling-Strategie
    Dr. Martin Lenz, Bürgermeister und Regina Heibrock, Sozialplanerin, Stadt Karlsruhe
  • Rénovation urbaine et mixité. Une étude auprès des habitants/es du parc privé dans le quartier strasbourgeois du Neuhof
    Caroline Oberlin, directrice de projets à l’Observatoire régional de l’intégration et de la Ville (ORIV), Strasbourg
WS2

Programmes de développement, réseaux, et leur influence sur les quartiers (défavorisés) (A/F)
Les programmes de développement nationaux et régionaux sont des moteurs importants pour encourager et mettre en oeuvre des mesures de développement dans les quartiers. En revanche, les évaluations des effets de ces programmes sur les habitants des quartiers varient fortement. Aussi, la question de ce qui définit un « bon » programme de développement est encore largement ouverte. Les réseaux locaux et nationaux sont une des clés du succès des projets de développement de quartier. C’est là que se font des échanges d’expérience et que des retours peuvent être faits aux responsables des programmes. A l’aide de
trois contributions, le workshop éclaire les possibilités mais aussi les risques et défis que présentent ces deux formats
Animation
Nico Scholer, Stiftung Soziokultur Schweiz
Contributions

  • Nichtintendierte Verstärkung sozialer Ungleichheit. Zu den paradoxalen Effekten von raumbezogenen Förderprogrammen
    Dr. Markus Baum, hauptamtlich Lehrender, Katholische Hochschule Nordrhein-Westfalen/Aachen
    Dr. Marius Otto, Sozialplaner, Stadt Aachen
  • Des ressources en région pour les acteurs du développement social urbain
    Gaëlle Donnard, directrice de projets à l’Observatoire régional de l’intégration et de la Ville (ORIV), Strasbourg
    Johan Chanal, chargé de mission à Citoyens et Territoires, Strasbourg
  • Das Netzwerk Lebendige Quartiere: Austauschplattform zur Quartierentwicklung
    Julia Imfeld MA, Leiterin Netzwerk Lebendige Quartiere, Schweizerischer
    Städteverband, Bern
WS3 Approches coopératives et instruments pour un développement de quartier inclusif (A/F)
Ce workshop présente différentes approches de gestion et de pilotage venues d’Allemagne (Essen, Altena), de Suisse (Winterthur) et du Maroc (Tétouan) concernant l’intégration de groupes marginalisés. Ces exemples issus de projets de recherche appliquée et du secteur du développement de la ville présentent des stratégies pour agir sur la ségrégation résidentielle à travers des possibilités d’intégration (éventuellement collaboratives) et de monitoring (de l’espace) social, et invitent à la discussion et au transfert sur d’autres quartiers comparables.
Animation
Dr. Stephanie Weiss, Institut für soziokulturelle Entwicklung, Hochschule
Luzern Soziale Arbeit
Contributions
  • Le rôle social des écoles d’architecture dans le développement des quartiers clandestins au Maroc
    Hakim Cherkaoui, Enseignant et Directeur, Ecole d’Architecture Nationale Tétouan, Maroc.
    Ouissame El Asri, étudiante, Ecole Nationale d’Architecture de Rabat, Maroc
  • Quartierspezifische Potenziale der Integration
    Prof. Dr. Michael Noack, Hochschule Niederrhein, FB Sozialwesen
    Sozialmonitoring als Instrument zur Koordination der Sozialarbeit
    und Stadtentwicklung
    Mark Würth, Leiter Stadtentwicklung Winterthur
WS4 La participation favorisant les activités de communauté et une meilleure qualité de vie (A/F)
La participation est utilisée et vécue comme une approche contribuant de manière importante à l’amélioration de la qualité de vie dans les quartiers marginalisés. Elle permet de développer des projets collectifs
et des lieux de rencontre, d’expérimenter de nouvelles utilisations, d’augmenter l’intégration et de contrecarrer la marginalisation. Mais dans sa mise en oeuvre, la participation est aussi confrontée à différents challenges. Les trois contributions en question abordent ces différents points, avec un regard scientifique mais aussi d’application pratique.
Animation
Prof. Carlo Fabian, titulaire d’une licence de philosophie, Institut Sozialplanung, Organisationaler Wandel und Stadtentwicklung ISOS, Hochschule für Soziale Arbeit FHNW
Contributions
  • Randweg Bern – Mehr Aufenthaltsqualität, Teilhabe und Zusammenleben; Beispiel einer gelungenen Zusammenarbeit zwischen Quartierarbeit und Verwaltung
    Sonja Preisig, Quartierarbeit Bern Nord, VBG
    Claudia Luder, Projektleiterin Kompetenzzentrum öffentlicher Raum, Tiefbauamt (TAB) Stadt Bern
  • Gemeinwohlorientierte Entwicklung durch zivilgesellschaftliche Projekte?
    Dr. Anke Kaschlik, Dozentin, ZHAW Zürich und HAWK Hochschule für angewandte Wissenschaft und Kunst Hildesheim, Holzminden
  • Les conseils citoyens, outil de la mobilisation des habitants/es
    Murielle Maffessoli, Directrice de l’ORIV, Strasbourg
WS5

Coopération entre administration publique, acteurs locaux et population dans le cadre du développement urbain en Europe (A/F)
Le workshop se répartit en trois parties, organisées par la KH Freiburg en collaboration avec différents participants du projet MARGE.
1 Présentation de lancement
« Enjeux et opportunités de la coopération entre administration publique, acteurs locaux et population dans le cadre du développement urbain en Europe »
Prof. Dr. phil. Martin Becker, Katholische Hochschule Freiburg/i.Br.
2 Table ronde d’experts/es
Des experts/es issus/es de l’administration publique et du projet MARGE (un projet trinational et transuniversitaire financé par
l’Union Européenne) commentent les thèses avancées par la présentation de lancement, selon leurs différentes perspectives

  • Dr. Daniel Rüetschi (Conseiller municipal de Suhr)
  • Marianne Panel (de la Ville de Saverne)
  • Rudolf Kothmeier (Responsable de projet, a.D. Soziale Stadt Projekt MehrLiN Stadt Offenburg
  • Gerhard Kiechle (Maire a.D., Fonctionnaire du Regierungspräsidiums FR a.D., membre du Conseil de la Baugenossenschaft Breisgau e.G.);

Animation de la table ronde d’experts/es : Prof. Dr. Jürgen Kegelmann,
Hochschule für öffentliche Verwaltung Kehl
3 Séance plénière
Les participants/es de ce workshop débattent des thématiques soulevées avec les experts/es et le premier intervenant.
Animation séance plénière: Dr. Clemens Back, Professeur à la Katholische Hochschule Freiburg

WS6 « Community organizing » et « empowerment » comme pratique transformative (A/F)
Dans ce workshop, il s’agit de présenter et de discuter la manière dont des concepts axés sur les principes de démocratie de base et d’autodétermination comme le « community organizing » et « l’empowerment » peuvent servir à initier et modeler des processus transformatifs d’amélioration des conditions de vie (par exemple de groupes ou quartiers
marginalisés) dans des secteurs très différents. Cette présentation en workshop partira de réflexions théoriques basées sur la pratique ainsi que d’exemples pratiques d’Allemagne et de France.
Animation
Hans-Georg Heimann, Interprofessionelle Gewerkschaft der Arbeiter/innen Basel
Contributions
  • De la médiation à la médiatisation: une pratique d’Empowerment des habitants/es Vincent Curely, Cadre de formation, IREIS
  • Stadtteilmanagement und Demokratieförderung durch das Handlungskonzept Community Organizing
    Ute Fischer, Stadtteilbüro Baesweiler, Deutsches Rotes Kreuz Aachen
  • Community Organizing – Stadtteilentwicklung von «unten»
    Prof. Dr. Lothar Stock, Forum Community Organizing, Offenbach am Main
WS7

Travail social et prévention des radicalisations : éviter la stigmatisation,
promouvoir la résilience (A/F)
Le lien entre radicalisation et quartier populaire est trop souvent l’objet de caricature et contribue à stigmatiser encore plus ces quartiers. Dans cet atelier nous chercherons à comprendre comment est-il
possible, pour l’intervention sociale, de promouvoir la résilience au discours extrême au sein des quartiers et des communautés qui les composent.
Animation
Prof. Dr. Bruno Michon, chargé de recherche et de développement,
Contributions

  • Interventionen der Sozialen Arbeit im Bereich Extremismus und die Bedeutung der sozialräumlichen Dimension
    Prof. Dr. Miryam Eser, Institut Vielfalt und gesellschaftliche Teilhabe, Departement Soziale Arbeit ZHAW
  • L'approche intraculturelle dans l'intervention interculturelle Tuncay Kaptan, co-président et Naïma Serroukh, directrice, Tasamouh Bienne
  • Construire des projets territoriaux de prévention primaire de la
    radicalisation violente Laetitia Rocher, Chargée de mission, ORIV, Strasbourg
    Prof. Dr. Bruno Michon, chargé de recherche et de développement, ESEIS, Strasbourg
WS8 La situation critique du logement (A/F)
Indubitablement, la question du logement constitue l’un des grands défis de l‘Etat social, et on observe des processus d’exclusion extrême, en particulier là où tout ou partie du marché immobilier est privatisé.
Ce workshop s’attache à présenter les conséquences de cet état de fait pour les différents groupes sociaux, à l’aide de trois études allemande, française et autrichienne, et à les intégrer dans un débat sociopolitique.
Animation
Prof. Dr. Matthias Drilling, Institut Sozialplanung, Organisationaler
Wandel und Stadtentwicklung ISOS, Hochschule für Soziale Arbeit FHNW
Contributions
  • (Kein) Recht auf angemessenes Wohnen?! – Mehr als ein Forschungsprojekt
    Prof. Dr. Sarah Elsuni, Prof. Dr. Christian Kolbe et Prof. Dr. Kathrin Schrader, Frankfurt University of Applied Sciences
  • Wohnen als neue Soziale Frage? – Zur Wohnungsnot in Grossstädten und ihren biopsychosozialen Folgen
    Dr. Marie-Therese Sagl, Studiengangsleitung Soziale Arbeit, Hochschule Fresenius München
    Jens M. Schneider MA, Dozent Soziale Arbeit, Hochschule Fresenius Frankfurt am Main
  • La rue, un « no man’s land » où tout reste encore possible?
    Lionel Saporiti, Responsable de formation et chercheur, Ecole Supérieure de Praxis Sociale Mulhouse
WS9

Urban Gardening et jardins familiaux – Des lieux de sécurité alimentaire et de « démarginalisation » ? (A/F)
Jardins familiaux, « urban gardening », jardins partagés… les concepts
sont nombreux pour désigner la manière de faire pousser des fruits et légumes pour sa propre consommation, dans un cadre restreint et dans un contexte urbain. Les objectifs qui y sont liés sont très divers et vont de la sécurité alimentaire à l’intégration sociale. Pour en discuter et aller plus loin, le workshop se base sur trois écrits aux
perspectives scientifiques et basées sur la pratique, dont un regard sur les pays du Sud.
Animation
Sarah Lötscher, titulaire d’une licence de philosophie, Kontaktstelle für Arbeitslose Basel
Contributions

  • Un jardin partagé comme espace de reconnaissance sociale pour les publics marginalisés Valéry Bohrer, animateur-coordinateur, jardin de la garance, Mulhouse
    Cyril Villet, chargé de recherché, Ecole Supérieure de Praxis Sociale Mulhouse
  • Les programmes d’agriculture urbaine dans les quartiers populaires à Lima-Pérou : leviers d’émancipation ou renouvellement des rapports de domination ?
    Enrique Serrano, Doctorant Chercheur, Ecole Doctoral 519 Sciences humaines et sociales – Perspectives Européennes UMR 7363 CNRS, Université de Strasbourg et Haute Alsace
  • Wer gärtnert hier? Kleingärten in Zürich als Orte der Alltagskultur marginalisierter Gruppen und ihrer Verdrängung
    Dr. Chris Young, Gastwissenschaftler, Eidg. Forschungsanstalt WSL, Birmensdorf
WS10 Les jeunes dans les espaces urbains (A)
Les villes se transforment, et les jeunes sont aussi particulièrement touchés par les processus de transformation socio-spatiaux, de par leur lien étroit à l’espace (semi-)public. Ce workshop s’empare de ces questions de processus d’exclusion sociaux et spatiaux, et interroge l’importance, le potentiel et les défis des espaces urbains pour les jeunes, tout en s’attachant à trouver de manière collective de possibles méthodes d’actions pour le travail social, en prenant en compte une perspective transnationale.
Animation
Sandra Janett, MA, Institut Sozialplanung, Organisationaler Wandel und Stadtentwicklung ISOS, Hochschule für Soziale Arbeit FHNW
Martina Gerngross, MA, Institut Kinder- und Jugendhilfe IKJ, Hochschule für Soziale Arbeit FHNW
Contributions
  • Mobilität und Marginalisierung: Jugendliche in Zürich Nord
    Philippe Haldi, Jugendarbeiter, Gemeinschaftszentrum Hirzenbach, Zürich
    Renato Hüppi, Stellenleiter OJA Oerlikon, Offene Jugendarbeit Zürich
  • Freizeitverhalten und Aktivitätsräume von Jugendlichen in privilegierten und benachteiligten Quartieren
    Moritz Merten, Wissenschaftlicher Mitarbeiter und Doktorand, Institut für urbane Entwicklungen, Universität Kassel
  • Jugend zwischen sozialräumlicher Ausgrenzung, Stigma und Transformation im marginalisierten Stadtquartier
    Dr. Sonja Preissing, Leiterin der Arbeitsstelle Kinder- und Jugendpolitik, Deutsches Jugendinstitut e.V., München
WS11 Enfance : créer des espaces d’apprentissage et d’expérience adaptés aux enfants (A)
Le milieu de vie revêt une importance particulière pour les enfants, en tant qu’espace central d’apprentissage et d’expérience. C’est là qu’ils engrangent de l’expérience, qu’ils apprennent des choses nouvelles, qu’ils rencontrent d’autres enfants, qu’ils testent les limites, etc. Ainsi, il convient de toujours prendre en compte les dimensions sociales et spatiales lors de la planification et du développement d’offres pour les enfants. Ce workshop propose un aperçu des offres existantes pour les enfants, interroge les opportunités et enjeux de différents projets, et tente un changement de perspective fondamental.
Animation
N.N.
Contributions
  • Kinderliteratur: Basis für Kinder- und Familienprogramme
    Aline Diouf, Leiterin Quartiertreffpunkt Kleinhüningen, Basel
    Barbara Schwarz, Projektmitarbeiterin GGG, Basel
  • Die konvivialistische Kita – Ein Konzept zur Integration marginalisierter Familien in die Gesellschaft?
    Andreas Feldmann, Operativer Leiter, Krippe zu St. Peter, Basel
  • QuarTIERgeschichten – Ein Integrationsprojekt für Neuzuzüger/innen im Längi-Quartier Pratteln/BL
    Zeno Steuri, Projektleiter
    KinderKraftWerk, Basel
WS12 Conflits et négociations quotidiennes dans la cohabitation d’habitants hétérogènes, et le rôle du travail social (A)
La mondialisation, les migrations et mobilités conduisent à des sociétés urbaines de plus en plus hétérogènes et à une diversification des besoins, des valeurs et des intérêts sur la scène locale. Ainsi, on constate dans les quartiers marginalisés une augmentation problématique des conflits et une fragmentation apparente des lieux de résidence. Par conséquent, les regards extérieurs affirment souvent la nécessité de
mesures étatiques et d’intervention de travailleurs sociaux. Les articles sur lesquels se base ce workshop interrogent ces hypothèses et discutent la manière de gérer ces conflits et leur signification pour les
habitants en tant que négociations quotidiennes du vivre ensemble dans un contexte de diversité croissante. Par ce prisme, il s’agit d’ouvrir un débat sur des méthodes d’action de pratique professionnelle du travail social, ainsi que sur le rôle de ces travailleurs sociaux dans la gestion de ces conflits.
Animation
Simone Tappert, MSc, Institut Sozialplanung, Organisationaler Wandel und Stadtentwicklung ISOS, Hochschule für Soziale Arbeit FHNW
Contributions
  • Sozialer Zusammenhalt in Ankunftsquartieren: Die Rolle lokaler Settings für Begegnung und Interaktion
    Nils Hans, Wissenschaftlicher Mitarbeiter, Institut für Landes- und Stadtentwicklungsforschung (ILS), Dortmund
  • Soziale Konflikte im marginalisierten und sozial heterogenen Quartier – Alltagswahrnehmungen von Bewohner und Bewohnerinnen einer ostdeutschen Grosswohnsiedlung
    Christoph Hedtke MSc, Wissenschaftlicher Mitarbeiter, Fachhochschule Erfurt, Fachbereich Stadt- und Raumsoziologie
  • Heterogenität = konflikthaftes Zusammenleben? Zum Umgang mit Konflikten in marginalisierten Quartieren
    Mathis Fragemann, wissenschaftlicher Mitarbeiter und
    Annekatrin Kühn MA, wissenschaftliche Mitarbeiterin, Fakultät Raumplanung, Stadt- und Regionalsoziologie, Technische Universität Dortmund
WS13 L’importance des espaces publics et leur construction (A)
La densification des constructions et les évolutions démographiques remettent l’espace public, en tant que bien commun, au centre des discussions, surtout dans les quartiers défavorisés. Selon les niveaux de
discours, on traite de manière différente le manque d’espace public, que ce soit au niveau des services de développement urbain, des habitants ou des interactions entre ces groupes d’acteurs. Se développent
alors par là diverses options d’action et propositions de solution. Elles seront présentées et discutées dans ce workshop, à travers des exemples, notamment en abordant le déplacement de l’espace public vers l’espace numérique, la densification des espaces constructibles conduisant
à la création de nouveaux espaces extérieurs, ainsi que le changement des valeurs et de la vision de la pratique de développement
urbain en rapport avec la répartition de l’espace public.
Animation
Johanna Leitner, MA, Institut Sozialplanung, Organisationaler Wandel und Stadtentwicklung ISOS, Hochschule für Soziale Arbeit FHNW
Contributions
  • Online-Plattformen als Kompensation eines Mangels an öffentlichen (Begegnungs-)Räumen
    Sophie Brandt MA, Wissenschaftliche Mitarbeiterin, Hochschule Neubrandenburg
  • Bedeutung öffentlicher Räume als Ort der Teilhabe in benachteiligten
    Quartieren – Beitrag Aus der Wiener Planungspraxis zu mehr Resilienz in der Stadt
    Udo Häberlin, Referent Stadt Wien, Stadt Wien, MA18-Stadtentwicklung und Stadtplanung; Referat Landschaft und öffentlicher Raum
  • Wohnaussenräume und ihre Bedeutung für sozial verträgliche Verdichtungsprozesse – Das Quartier Hohrainli in Kloten
    Petra Hagen Hodgson lic. phil., Dozentin und Leiterin Forschungsgruppe Grün und Gesundheit, Zürcher Hochschule für Angewandte Wissenschaften, ZHAW; Institut für Umwelt und natürliche Ressourcen, IUNR; Forschungsgruppe Grün und Gesundheit
WS14 Les groupes marginalisés et « leurs » espaces sociaux (A)
La marginalisation dans les villes revêt des significations différentes selon le groupe et l’espace socio-spatial, tout comme les méthodes d’action qui s’y réfèrent et les propositions de soutien des différents
acteurs. Ces divers aspects seront éclairés dans ce workshop en se basant sur trois articles (de Bâle, Berlin et Vienne). Ensuite, il s’agira d’interroger ensemble les conclusions de ces écrits.
Animation
Dr. Patrick Oehler, Institut Sozialplanung, Organisationaler Wandel und Stadtentwicklung ISOS, Hochschule für Soziale Arbeit FHNW
Contributions
  • Wohnen und Leben im Märkischen Viertel – Ein integratives Wohnprojekt für Roma-Familien
    Helene Böhm MA, Leitung soziale Quartiersentwicklung, gesobau Berlin
  • Marginalisierung und Raum. Die Rolle von Sozialer Arbeit beim Gestalten von Räumen für marginalisierte Gruppen in der Stadt anhand von zwei Wiener Fallbeispielen.
    Dr. Katharina Kirsch-Soriano, Leiterin Stadtteilarbeit Caritas Wien
    Christoph Stoik MA, FH-Prof. Soziale Arbeit, FH Campus Wien
  • Migrantische Orte in Basel
    Dr. Peter Streckeisen (zusammen mit Studierenden), Dozent, Departement
    Soziale Arbeit der ZHAW / Uni Basel Institut für Soziologie
WS15 Des voies vers l’inclusion, pour sortir de la marginalisation : l’élan du développement
urbain et des quartiers (A)
A l’aide de trois exemples pratiques de développement urbain et de quartier, ce workshop veut montrer l’importance de la planification et de la participation dans l’apparition et les changements vécus par les
quartiers marginalisés. Il veut aussi interroger les limites d’une gestion
prévisionnelle de l’espace social. Il s’agit de débattre des enjeux d’un développement urbain et de quartier axé sur une participation inclusive de la société. Animation
Prof. Dr. Jörg Dittmann, Institut Sozialplanung, Organisationaler
Wandel und Stadtentwicklung ISOS, Hochschule für Soziale Arbeit FHNW
Contributions
  • « Space as Tool ». Neu-Entwicklung eines marginalisierten Quartiers – oder Steigerung der Attraktivität für Wohnen, Arbeiten und Investment? Ein Praxisbeispiel aus Forschung, Entwicklung und Urban- Management
    Daniel Palestrina,
    Stadtforscher/-entwickler, Joint Venture International, Basel
  • Wenn Benachteiligung «weh tut» – oder Quartiersentwicklung als kommunale Impulsgeberin
    Dr. Regula Waldner, oekoskop AG Basel
  • Teilhabe im Wohlstand – Möglichkeiten und Grenzen eines Versprechens
    Andreas Wyss MA, Leiter Fachbereich Kindheit, Jugend und Integration, Stadt Uster